Présentation

Commune de Marchaux

Toponymie

In Marcaléo (967), Melchal (1163), Merchal (1171), Marchal (1203), Marchaut (1262), Merchault (1369), Marchault (1420), Marchaux.

Nom des habitants : les Marchaliens et Marchaliennes.

Géographie

Hameau : Les Combottes

Superficie : 1006 ha dont 517 en forêt

Habitants : 1043 (recensement 2009)

Altitude : 294 m (Mairie),

Min : 279m

Max : 530 m (Grande Côte)

Latitude et longitude : 47.323 , 6.133 soit 47° 19′ 23” Nord , 6° 7′ 59” Est

Arrondissement de Besançon, chef lieu de canton

Distance Marchaux – Besançon centre : 15 km

Diffuseur autoroutier : A36 – Direction Chaudefontaine (2 km)

Histoire

La première mention de Marchaux apparaît en 967 dans une donation de biens à l’archevêque de Besançon. Au cours des siècles précédant la Révolution, Marchaux fut successivement la propriété des Sires de Montfaucon, des Jouffroy, des Châtillon-Guyotte, des Immersel, de la Maison d’Orange (Roi d’Angleterre) puis des Grammont. Le 4 février 1790 est instituée la Municipalité de Marchaux dont le premier Maire est Jean-Pierre CHAPAIS. En 1807 est établi le 1er cadastre de Marchaux.

Patrimoine culturel

Mairie-Lavoir, classée Monument Historique.
Eglise Saint-Martin, de style grec moderne à contreforts médiévaux construite de 1715 à 1719.

Patrimoine caché de l’Eglise St Martin : les deux cloches

Commune de Chaudefontaine 

(extraits conformes du “PETIT CALDIFONTAIN N°000“)

Toponymie

Première apparition du nom du village en 830. En 1131 – CALIDUS FONS – signifierait “chaude fontaine”

Nom des habitants : les Caldifontains et Caldifontaines

Géographie

Superficie : 633 ha

Habitants : 222 (recensement 2012)

Altitude : 255 m – 448 m au point culminant

Latitude et Longitude : 47.3403°/6.1606°

Distance Chaudefontaine  – Besançon : 20 kms

Histoire

C’est en 1223 que Chaudefontaine voit apparaître un donjon qui regarde le village, sur la colline située entre le village et Chatillon Guyotte, construit par Guy de la Roche.

La 1ère chapelle date de 1551, elle est construite par Etienne Miellin, Notaire à Chaudefontaine et sa femme Jeannette Arnauld, dédiée à St Jean-Baptiste.

De 1636 à 1649, pendant les guerres, la chapelle est souillée et abandonnée. En 1665, elle était presque en ruines. Elle fût reconstruite vers 1710.

En 1972, le Maire propose au Conseil Municipal de se prononcer sur le projet de fusion avec association des Communes de Marchaux, Braillans, Champoux, Chatillon-Guyotte, après délibération le Conseil Municipal de Chaudefontaine refuse à l’unanimité de fusionner avec Marchaux, Braillans, Champoux, mais demande l’association simple, sans changement de nom avec la commune de Chatillon-Guyotte.

Patrimoine culturel

La chapelle, la mairie et les fontaines

ET 45 ANS PLUS TARD…………..

Le 24 janvier 2017, le Maire de Chaudefontaine évoque la création d’une commune nouvelle, en décembre la fusion est actée :

MARCHAUX et CHAUDEFONTAINE ne font plus qu’une au 1er janvier 2018.

Le conseil municipal

Les membres du conseil municipal ont été élus le 26 mai 2020

Maire de la commune nouvelle : CORNE Patrick

Les Adjoints :

    • GROSJEAN Michel
    • CASANOVA Marie Françoise
    • GALLARDO José
    • JEANNIN Mauricette
    • ORMAUX Jean

 

Les Conseillers Municipaux Délégués :

    • BECOULET Bernard
    • TANGUY Jean-François
    • PETITJEAN Danielle

 

  • Les Conseillers Municipaux :
    • BAILLY Pascale
    • COLLOT Christine
    • DEVILLERS Martial
    • GUILLON Nadia
    • JANIER DUBRY Catherine
    • KOZIURA Jérôme
    • POMARO Marie Ange
    • ROUSSEL Frédéric
    • SCHERRER Stéphanie
    • STADLER Jean Charles

Comptes rendus des Conseils Municipaux

Vous pouvez consulter les comptes-rendus au format pdf.
Nécessite le logiciel Adobe Acrobat Reader.

                                                                         Année 2020

 

Année 2019

Année 2018


Année 2017